Le fluvial de JPh-Lamotte - La batellerie artisanale
page d'accueil Tous les liens retour page pilote
Les tiroirs de la Batellerie

Les documents de navigation oubliés au fond des tiroirs et compilés par Claude Rabet
Photos et documents provenant des archives des familles Grégoire, Rabet, Debray, Régent, Beaudouin


Vous voulez partager avec les jeunes générations vos souvenirs de navigation, des histoires de mariniers
envoyez-les ici, nous les publierons dans ces pages

Claude Rabet
Michael et Claude
Répertoire des bateaux bretons   -   Les pages de Claude Rabet   :   Claude Rabet   -   Luxemotor Jo   -   Condorcet   -   Condorcet 2   -   Léone   -   Au fond des tiroirs

.     .     .
La lessive
1960 - Madame Gégoire belle-mère de Claude Rabet a débarqué tout le matériel du bateau pour faire la lessive sur la cale

Pécédente     Haut de page     suivante

doc 001 doc 001
Claude Rabet en mousse Une facture de transport, le salaire de Claude Rabet

.     .     .

Claude Rabet Les crues de Loire

.     .     .

Déclaration d'une péniche
Déclaration d'une péniche à moteur de poids total en charge de 117 tonnes en 1956 par Jules Grégoire, beau-père de Claude Rabet.

.     .     .

Les dommages de guerre dans la batellerie

Cette lettre datée de 1949 est, soit exactement 60 ans après les faits, un témoignage précis de ce que furent les "dommages de guerre" dans la batellerie, comment ils étaient attribués et comment ils pouvaient se négocier et se vendre. 1949 est également l'année où les tickets de rationnement furent retirés de la circulation (JPh Lamotte 2009)

Debray Françis
Rue Carnot
Redon (I & V)

Redon le 6 février 1949

Cher camarade

          A la demande de la société, je me suis rendu à Paris avec deux collègues C. Saujetie et Françis Josso pour l'étude des plans et spécifications définitives des bateaux à reconstruire à l'arsenal de Lorient. Ce dernier était représenté par un ingénieur accompagné.

          Le président de la S.R.P.F m'a prié de vous dire à tous de préciser d'urgence le remploi de vos droits à dommages de guerre. Malheureusement en examinant en leur présence les dossiers administratifs, on a pu constater que le tien n'était pas établi, ce qui m'étonne beaucoup ? Il faut donc de toute urgence le faire suite à la lettre que je t'envoie qui m'a été remise par la société de reconstruction.
          Egalement ci-joint, une demande d'allocation mobilière à transmettre au directeur de l'O.N.N, service des allocations mobilières, 51 rue Cambon, Paris (1er). A moins que tu aies fait cette demande par ailleurs ou que tu aurais perçu déjà cette allocation.
          Je te rappelle à titre indicatif suivant la Loi sur la législation quels sont tes droits pour tes dommages de guerre.



          - 1)° Reconstruire en conservant tes droits en entier. Cette soulte à ta charge pourrait être financée par la S.R.PF parce que je pense que tu possèdes plus des 3/5 de la valeur neuve de l'automoteur, pourcentage exigé par elle. Cette soulte tu peux l'évaluer à plus de deux millions, sans compter la redevance due à la société, jusqu'à la sortir de tes dommages de guerre au Ministère de la Reconstruction. Les bateaux de 300 tonnes paient 20.000 Francs par mois.

          - 2°) Remployer tes droits sur une autre sorte de construction, maison, camion (neuf bien entendu)

          - 3°) Céder tes droits à la société qui offre actuellement 50%. Comme cette dernière ne possède pas le monopole, tu peux les vendre à d'autres si tu trouves un acquéreur qui paie plus cher.

          Voilà les trois points essentiels sur lesquels il va falloir que tu prennes ta décision car les commandes vont être à passer incessamment. Après, il n'y aura plus à y revenir.

Amical bonjour et bien cordialement à toi

F. Debray

Pour les cotisations syndicales, me les adresser à mon compte chèque 982-54 Rennes.

.     .     .
Lettre dommages de guerre Lettre dommages de guerre

.     .     .

Claude Rabet
Dans le carnet de Juliette Rabet (née Grégoire).

.     .     .

Claude Rabet
Dans le carnet de Juliette Rabet (née Grégoire).

.     .     .

Claude Rabet
Cerficat médical de 1930 concernant Armand Régent propriétaire du bateau en bois Antoinette

.     .     .

Claude Rabet
Demande de casier judiciaire pour Armand Régent en 1936

.     .     .

Claude Rabet
La réponse

.     .     .

Claude Rabet
Quand Armand Régent est tombé malade, une collecte fut organisée par ses collègues mariniers. Les sommes données ont été floutées. Elles allaient de 5 à 100 Francs et elles ont rapportées 745 Francs

.     .     Fin

Claude Rabet Ce document de novembre 1932 et d'origine inconnue resemble à une dépêche de presse avec une confusion entre l'Erdre et l'Indre. (Orthographe original respecté)





LE PERCEMENT D'UN TUNNEL A NANTES



NANTES . - On perce au centre de la ville de Nantes, un tunnel de cinq cents mètres réunissant l'Indre et la Loire.

     A cet effet on a dut combler et assécher l'ancien lit de la Loire et l'on a du également contruire une écluse, maintenant à peu près terminée, par laquelle passe dèjà tout le trafic des bateaux du sans de Nantes à Brest.

N/ photo représente l'une des premières gabares franchissant l'écluse.


Si vous n'avez pas interdit le JavaScript dans votre navigateur,
double clic n'importe-où remonte en haut de page